Eglise Saint Challita :

Selon la direction Générale de l'Archéologie au Liban l'église de Saint Challita date du début du XVI siècle. Elle se situe au cœur du village et donne sur une place contenant un chêne centenaire a l'ombre duquel se rassemblaient les fidèles avant et après les messes.
L'église comme la majorité des églises maronites du Liban est constituée de deux voûtes d'arête en pierre. De l'extérieur c'est un volume cubique sobre au-dessus duquel s'élève le clocher. L'isolement de la montagne libanaise au 7éme siècle favorisa le développement de cette typologie d'église qui lui est spécifique et qui s'inspire beaucoup des maisons paysannes. Le langage architectural sobre fait de l'église du village un des lieux de culte les plus austères. Elle fut construite par la " Aouneh ", c'est à dire par les habitants du village eux-mêmes qui se rassemblaient aussi pour construire les maisons de chacun d'eux. Elle contenait de même des icônes du saint ainsi que 55 manuscrits en langue syriaque.
A côte de l'église, les " Petites Sœurs de l'Assomption " avaient aménagé un dispensaire dans l'ancienne école du village. Elle assurait aux habitants et aux villageois voisins tous les soins médicaux nécessaires. L'église a été entièrement détruite durant la guerre.

Eglise Saint Antoine de Padoue:

Elle date des années 50 et se situe dans le Marji Chartoun. Elle est entourée d'une place plantée de pins parasol. L'église a été entièrement détruite durant la guerre. Les statues : La statue de Saint Challita qui se situe à l'entrée du village est connue dans toute la région. Le jour de la fête du Saint (le 20 octobre), des processions se déroulaient dans le village et se terminaient en une grande fête. Le 15 août, le village célébrait la fête de la Sainte Vierge devant une statue de Marie ramenée d'Italie en 1964. Les deux statues ont été détruites en 1983.

Les couvents :

-Le couvent des Sœurs du Rosaire repris au début de guerre par les Sœurs de la Croix.
-Le couvent des Petites Sœurs de l'Assomption.

Les deux couvents ont été rasés durant le déplacement.